Exploration urbaine : découvrir les secrets des structures artificielles

L’exploration urbaine ou Urbex est l’exploration de structures artificielles souvent abandonnées ou cachées du grand public. La photographie est un aspect majeur de cette activité. La documentation historique en est aussi un paramètre important au regard de l’évolution rapide des paysages urbains. Infos http://www.comperes.org/ sur l’Exploration urbaine !

Préserver l’intégrité des emplacements à visiter

Il est communément admis que le terme ‘exploration urbaine’ fut inventé en 1996 par l’explorateur canadien Jeff Chapman. L’exploration urbaine avait toutefois existé dès 1793. Philibert Aspairt, un porteur d’hôpital, se serait notamment perdu dans les carrières de calcaire sous Paris en cherchant d’anciennes bouteilles de chartreuse. Son squelette a été découvert 11 ans plus tard.

Les puristes de l’exploration urbaine préconisent seulement l’intrusion et non l’entrée par effraction. L’utilisation d’un coupe-file pour créer une ouverture dans une clôture va ainsi à l’encontre de ce code de déontologie. Il en est de même pour le fait de briser des vitres ou de donner des coups de pied dans les portes. Les explorateurs doivent faire preuve de créativité pour trouver un point d’entrée dans une structure.

Voir aussi :  Notre page video pour nous montrer ce qui se fait de mieux en 2017 !

Un passe-temps risqué pour la passion de la photographie

Les explorateurs urbains se contentent généralement de prendre des photos des lieux qu’ils visitent. Des photos et des vidéos sont notamment disponibles sur YouTube et plusieurs autres sites Web. Le partage de ces images sur la toile a permis de créer une communauté mondiale d’explorateur urbain. De nombreux livres et films documentaires autour de cette culture ont d’ailleurs été produits.

L’exploration urbaine n’est un passe-temps comme un autre. Il peut être extrêmement dangereux et illégal. Les vieux bâtiments abandonnés sont dangereux par nature. Certains d’entre eux n’ont pas été entretenus ou inspectés depuis des décennies. Le plancher pourrit, l’effondrement des toits ou les escaliers instables peuvent causer des blessures voire la mort.